Les dynamiques locales


EFFETS INDUITS : MOBILISER UN RÉSEAU D’ENTREPRISES ENGAGÉES AU NIVEAU TERRITORIAL


(JPG) 1. TRAVAILLER
EN COMPLEMENTARITE

• Grâce aux visites d’entreprises et aux interventions de celles-ci dans les réunions d’équipes, les acteurs publics améliorent leur connaissance du tissu économique et nouent un véritable partenariat avec les recruteurs. Cette connaissance réelle de l’environnement professionnel participe à un meilleur positionnement des publics et, par conséquent, à une meilleure intermédiation. Grâce aux liens tissés avec les collectivités et le service public, les recruteurs sont également amenés à découvrir la diversité des contrats d’insertion proposés. Les acteurs publics peuvent ainsi promouvoir plus largement leurs dispositifs locaux et nationaux. Ce climat de confiance établit avec les entreprises instaure une relation particulière avec les collectivités et les acteurs publics. Elles deviennent des interlocuteurs privilégiés dans la collecte des offres cachées.


2. CHANGER
LES REGARDS

• En consacrant du temps à la découverte de leurs métiers et de leurs secteurs d’activité, les entreprises permettent aux prescripteurs et chercheurs d’emploi de mieux comprendre les logiques de fonctionnement des entreprises et les critères objectifs de recrutement. De même, cette dynamique d’échange avec les entreprises locales, représente pour les conseillers en charge de l’accompagnement des chercheurs d’emploi un apport réel. Cela permet aux acteurs publics de mesurer que, derrière l’image de l’entreprise, il y a des cadres, dirigeants soucieux de s’investir durablement pour favoriser le retour à l’emploi.


3. PROMOUVOIR
LA DIVERSITE

• Cette démarche considère tous les chercheurs d’emploi comme des profils rares, quel que soit leur statut, leur âge, leur sexe, leur expérience... Une fois recrutés, les chercheurs d’emploi bénéficient d’un accueil soigné et d’un accompagnement personnalisé par le service public et les entreprises. Leurs modes d’intégration, plus variés, prennent la forme de périodes d’immersion en entreprise ou de parcours de formation individualisés. Ils peuvent découvrir des métiers où ils seront évalués sur leur habileté et sur leur savoir-être. Grâce au travail en amont, les chercheurs d’emploi sont mieux informés des codes et des modes de recrutement en vigueur dans les entreprises partenaires de Profession-emploi. Certains obstacles à leur recrutement, par exemple leur mobilité, peuvent être levés.


4.OBTENIR
UN DIAGNOSTIC PARTAGE

• La mise en place de cet outil original d’animation territorial pour l’emploi et l’orientation contribue à une prise de conscience des problématiques auxquelles sont confrontées les entreprises implantées sur chaque bassin d’emploi. Sur les territoires, un nombre croissant d’entreprises éprouvent des difficultés à recruter, dues à une méconnaissance des emplois à pourvoir, à un manque de savoir-être ou de compétences pour certaines fonctions et à un déficit d’image en terme de rémunération, de conditions de travail, de perspectives de carrière... Profession-emploi permet ainsi d’identifier les emplois non pourvus dans les secteurs en tension qui ne nécessitent pas toujours de qualification technique ou de pré-requis élevés en matière de compétences. Ce qui représente une véritable opportunité pour les chercheurs d’emploi et les publics en insertion.


5. MODIFIER
LES PERCEPTIONS

• Pour certaines entreprises, Profession-emploi permet de faire évoluer certaines représentations sur certains publics jeunes ou en situation d’insertion et modifient leur regard. Ainsi les préjugés s’estompent, puis disparaissent et Profession-emploi leur permet d’identifier des talents parmi les chercheurs d’emploi sans qualification. Les entreprises élargissent ainsi leur sourcing de candidats et peuvent ainsi recruter localement. • En s’associant au sein d’un réseau local avec les entreprises qui recrutent, les prescripteurs voient leur rôle mis en valeur et leur offre de services rendue plus visible. Profession-emploi aide ainsi les entreprises à mieux connaître le service public de l’emploi, de l’insertion et de l’orientation dans son rôle de conseil pour réussir l’accueil, l’intégration et la fidélisation des jeunes et des publics en insertion.


6. AIDER
LA PRISE DE DECISION

• L’une des plus-values de Profession-emploi réside dans le déploiement de comités territoriaux, conçus comme des espaces de dialogue, d’échanges et de partenariat entre les entreprises, les collectivités, leurs élus et les acteurs publics. Ces réseaux d’entreprises, animés localement, leur apportent une vision en temps réel et globale des problématiques auxquelles sont confrontées les entreprises en matière de recrutement, d’emploi ou de formation. La qualité du dialogue noué avec des entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d’activité, constitue une aide à la prise de décision dans l’identification de nouvelles actions à mener à l’échelon local, départemental ou régional pour optimiser l’accès à l’emploi des chercheurs d’emploi et l’orientation des jeunes et adultes.


7. PLACER
L’ANIMATEUR TERRITORIAL AU CENTRE

• Le déploiement de Profession-emploi induit une véritable évolution professionnelle pour l’animateur territorial. Profession-emploi enrichit sa fonction et renforce sa légitimité et son expertise. En créant ces liens privilégies entre les entreprises de son territoire et le réseau local pour l’emploi, l’insertion et l’orientation, l’animateur territorial joue désormais un rôle essentiel qui concoure au rapprochement de l’offre et la demande d’emploi. Identifiés et repérés par les entreprises comme un interlocuteur, ils peuvent ainsi déployer une offre de services complémentaire et proposer de nouveaux plans d’actions pour optimiser l’insertion et l’orientation des jeunes et adultes.



8. ENRICHIR L’OFFRE DE SERVICES

• Le monde de l’entreprise et celui de l’emploi, l’insertion et l’orientation ont tout intérêt à se rapprocher pour travailler ensemble. Sur les territoires, ce lien étroit cultivé avec les entreprises au travers Profession-emploi permet de développer de nouvelles modalités d’insertion, d’orientation et enrichit l’action des opérateurs locaux. Grâce au plan d’actions « Métiers porteurs » et aux réseaux d’entreprises mis en place au sein des bassins d’emploi, l’offre de services des structures qui interviennent sur le champ de l’emploi, l’insertion et l’orientation s’en trouve renforcée. La palette des solutions proposées aux chercheurs d’emploi est élargie et l’offre de formation évolue. • Ce réseau tissé avec les entreprises leur permet de développer et renforcer leur offre de services sur l’alternance, les contrats aidés, optimise la collecte d’offres d’emploi cachés... Ce réseau d’entreprises qui recrutent est également mobilisable pour d’autres actions portées par les collectivités et les acteurs publics.


9. FAVORISER
L’ALTERNANCE

• Les centres de formation d’apprentis rencontrent certaines difficultés à capter des jeunes motivés et mobiliser des entreprises accueillantes. De plus, surgissent fréquemment pendant la formation, des ruptures de contrat liées à un défaut d’assiduité ou de comportement de certains. Grâce aux visites d’entreprises, aux parcours d’immersion et de formation proposés par les entreprises au sein de Profession-emploi, les jeunes valident leur projet professionnel en lien avec les entreprises, travaillent sur les a priori liés aux métiers et appréhendent mieux leur réalité. Cet accompagnement tout au long de la formation participe à la sécurisation des parcours au profit des jeunes. Il prévient les éventuels découragements ou risques de rupture de contrat et participe ainsi au développement de l’alternance.


10. ENCOURAGER
LA GPEC TERRITORIALE

• L’existence d’un vivier d’emplois non pourvus à l’échelle d’un territoire révèle la nécessité de créer de nouvelles passerelles entre les collectivités, les prescripteurs et les entreprises pour favoriser le rapprochement de l’offre et la demande de compétences. Profession-emploi permet aux collectivités et aux acteurs publics de mieux appréhender la diversité des métiers proposés et les aptitudes souhaitées par les entreprises dans l’ensemble des secteurs qui recrutent. Cette connaissance plus fine des attentes des entreprises est indispensable pour bien préparer les publics en recherche d’emploi ou d’orientation aux méthodes de recrutement, d’accueil et de formation des entreprises. Elle permet d’instaurer et d’engager une véritable gestion prévisionnelle des emplois et des compétences sur les territoires.




Le groupe de travail

Un groupe de travail qui réunit DRH de grands groupes issus des secteurs en tension.

 

Les dynamiques locales




Le Journal Profession-emploi

Contribuez à une meilleure connaissance des métiers porteurs.

Consulter le journal

L’extranet Profession-emploi

Cet espace dédié crée une nouvelle dynamique pour l’emploi, encourage les synergies et développe au niveau local les coopérations entre les entreprises des secteurs porteurs et les acteurs publics, pour :

Ses 10 fonctionnalités clés

Guide sur les métiers porteurs

Destiné aux acteurs publics, ce guide permet de lever les préjugés des chercheurs d’emploi, sur la base d’une démonstration étayée.

En savoir plus