Cap-parrainage 77 insuffle une culture du changement...


Cap-parrainage 77 insuffle une culture du changement...

1- RENDRE VISIBLE L’ACTION DES DEPARTEMENTS

Les entreprises n’identifient pas spontanément le Conseil général comme un acteur majeur de l’emploi. Or, les compétences de ces derniers, notamment en matière d’insertion, les ont conduits à développer de nombreuses actions en faveur des publics éloignés de l’emploi. En s’investissant au sein du réseau Cap-parrainage, les entreprises seine-et-marnaises ont pris toute la mesure de l’action du Conseil général. Grâce à l’accompagnement personnalisé proposé aux bénéficiaires du RSA, les entreprises mesurent le potentiel professionnel de ces derniers. Le Conseil général est alors identifié comme un partenaire du recrutement des entreprises. Il peut ainsi identifier les offres d’emploi non pourvues sur son territoire et orienter ces publics vers l’emploi direct.

2- MODIFIER LES PERCEPTIONS

Les entreprises ont parfois un regard critique sur les bénéficiaires du RSA, souvent dû à un manque de connaissance. Le parrainage permet de faire évoluer ce regard en démystifiant ces publics. Grâce au parrainage, mais grâce également à l’accompagnement social qui leur est délivré, les entreprises modifient leur regard ; les préjugés s’estompent, puis disparaissent. Les entreprises découvrent des chercheurs d’emploi qui ont un potentiel, qui veulent s’investir. Elles élargissent ainsi leur sourcing de candidats et peuvent ainsi recruter des bénéficiaires du RSA issues du bassin d’emploi. En Seine-et-Marne, certaines entreprises ont ainsi changé leur regard vis-à-vis des bénéficiaires du RSA.

3- CHANGER LE REGARD

En consacrant du temps à accompagner un parrainé, en lui permettant de reprendre confiance en ses possibilités, le parrain permet un changement de regard du bénéficiaire du RSA vis-à-vis de l’entreprise. Celui-ci comprend mieux les logiques de fonctionnement des entreprises et les critères objectifs de recrutement. De même, ce contact avec les entreprises locales, représente un apport réel aux conseillers en charge de l’accompagnement des bénéficiaires. Cela permet aux acteurs de l’insertion de mesurer que derrière l’image de l’entreprise, il y a des cadres, dirigeants soucieux de s’investir durablement pour favoriser le retour à l’emploi des bénéficiaires du RSA. Ainsi l’accompagnement social évolue progressivement vers un accompagnement socio-professionnel.

4- TRAVAILLER EN COMPLEMENTARITE

Le monde de l’entreprise et celui de l’insertion ont tout intérêt à se rapprocher pour travailler ensemble. En Seine-et-Marne, le lien étroit cultivé avec les entreprises permet de développer de nouvelles modalités d’insertion et enrichit la mission des opérateurs locaux. Grâce au parrainage et aux réseaux d’entreprises mis en place au sein des bassins d’emploi, l’offre de service des structures qui interviennent sur le champ de l’insertion s’en trouve renforcée. La palette des solutions proposées aux bénéficiaires du RSA est élargie et l’offre de formation évolue. L’entreprise peut ainsi intégrer plus facilement un bénéficiaire en fin de parcours d’insertion professionnelle.

Retour