TOP 5 des facteurs de réussite, Un objectif partagé : construire ensemble...


TOP 5 des facteurs de réussite, Un objectif partagé : construire ensemble...

(JPG)






1-UNE APPROCHE MULTISCTORIELLE

Profession-emploi a déjà fait ses preuves en région car elle s’appuie sur des entreprises qui recrutent dans tous les secteurs en tension. Seule une palette d’entreprises aussi large est en mesure de proposer des postes à des profils diversifiés de chercheurs d’emploi et de contri¬buer au développement de l’emploi sur les territoires. Cette pluridisci-plinarité, que l’on retrouve aussi bien au sein de Profession-emploi et du groupe de travail national dédié aux Métiers Porteurs permet d’élaborer des plans d’actions inno¬vants, de favoriser la connaissance des métiers qui recrutent et de pro¬poser aux chercheurs d’emploi des parcours variés d’immersion et de formation dans les entreprises.

2-UN CONSENSUS TERRITORIAL

Le lancement de Profession-emploi sur les territoires obéit à plusieurs exigences. Elle s’appuie sur le tissu existant, tant au niveau des entreprises que de celui des acteurs publics. Elle respecte le rôle et les spécificités de chaque partenaire, qu’il soit public ou privé. Elle permet d’identifier un animateur légitime aux yeux de tous pour coordonner et mettre en œuvre le plan d’actions « Métiers porteurs », qui repose ainsi sur un large consensus territorial. Le succès de cette dynamique est le résultat d’un effort collectif dans la durée entre les acteurs publics de l’emploi, de l’insertion, de l’orientation et les entreprises implantées sur le territoire.

3-DES ACTEURS ENGAGES

Pour mériter son label territorial, la démarche Profession-emploi mobilise et associe l’ensemble des structures qui concourent à l’em¬ploi et à l’orientation. Chacun d’entre eux a son mode opéra¬toire, son rôle dans la chaîne de l’emploi, ses publics... C’est cette diversité d’acteurs (Pôle emploi, missions locales, PLIE, collectivités, services de l’Etat, CIO...) qui permet aux entre¬prises d’améliorer leur sourcing et d’accroître leurs chances de repérer les profils adéquats. La multiplicité des partenariats ini¬tiés par Profession-emploi entre les recruteurs et les prescripteurs est la condition sine qua non d’une vraie dynamique territoriale.

4-UNE DYNAMIQUE PARTAGEE

L’élaboration des plans d’actions territoriaux est le socle de la dé¬marche Profession-emploi. Ces plans se construisent grâce à la rencontre de tous les acteurs, entre¬prises et prescripteurs. Cette phase de collaboration et d‘émulation collective permet de définir et de déterminer les engagements de chacun afin d’enclencher la dyna¬mique territoriale attendue. Elle débouche sur un plan d’actions véritablement opérationnel car il a été concocté au plus près du terrain, par tous les acteurs, en tenant compte des particularités du marché du travail sur le terri¬toire. Chaque partenaire formalise son engagement par la signature d’une charte.

5-UNE DECLINAISON OPERATIONNELLE

Le succès de Profession-emploi se bâtit avant tout sur le terrain, dans le cadre des visites organisées par les entreprises à l’intention des prescripteurs de l’emploi. Puis lors de ce que l’animatrice de Profession-emploi dans les Hauts de Seine, appelle des « visites inversées ». C’est-à-dire les interventions des entreprises dans le cadre de réunions d’équipes dans les structures de l’emploi et de l’orientation. C’est dans ce cadre que sont organisées les sessions de recrutement et sont déployées les actions en direction des chercheurs d’emploi, à l’instar des modules de découverte des métiers porteurs pour susciter des vocations et des parcours de formation pour diversifier les recrutements.

Retour