Le Top 5 des facteurs de réussite Cap-parrainage Paris


Le Top 5 des facteurs de réussite Cap-parrainage Paris

1- CIBLER LE SECTEUR

Le choix délibéré de mobiliser des entreprises dans un secteur qui recrute rend plus attractif le parrainage aux yeux des jeunes décrocheurs. Ils y perçoivent la possibilité d’un emploi durable. De plus, la sélection d’entreprises des loisirs et de l’hôtellerie-restauration bénéficiant d’une forte notoriété et d’une image haut-de-gamme est un facteur d’attractivité pour les chercheurs d’emploi. Ce réseau d’entreprises représente également un gisement d’emplois, au-delà du parrainage, mobilisable pour l’ensemble des publics accompagnés par la Mission locale.

2- CONSTITUER LE RESEAU

La méthodologie au sein du réseau Cap-parrainage permet la mise en place efficace d’un réseau d’entreprises au plan local en moins de deux mois. La mobilisation des parrains repose sur un engagement au titre de l’entreprise formalisé par une convention partenariale signée entre les dirigeants d’entreprises et la Mission locale de Paris. Le guide pratique du parrainage et le carnet de suivi du jeune sont autant d’outils qui contractualisent le rôle de chacun. Cette formalisation garantit l’engagement durable et constant des jeunes, des parrains et des entreprises.

3- ACCOMPAGNER L’ANIMATEUR

La prise de fonction de l’animateur de la Mission locale a été réalisée avec l’accompagnement de Cap-parrainage. La mobilisation des entreprises lui a permis de rencontrer 70 dirigeants en vue de déployer un réseau en phase avec les besoins de son territoire. Ce parcours d’intégration s’est enrichi grâce au guide méthodologique, véritable mode opératoire et charte qualité définissant les interventions des différents acteurs. Le coaching dispensé tout au long de l’opération lui apporte les éléments techniques et pédagogiques nécessaires au développement de son réseau.

4- RENFORCER LE SUIVI

La complémentarité de l’accompagnement par le conseiller de la Mission locale et par le parrain de l’entreprise apporte une réelle plus-value dans l’aide au retour à l’emploi. L’un ne se substitue pas à l’autre, c’est à la fois la connaissance des dispositifs et de la réalité des métiers qui bénéficie au chercheur d’emploi. Le premier accompagne le jeune dans les démarches et la définition de son plan d’action, il s’assure de sa motivation ; le second lui apporte les clés d’un métier, d’un secteur et d’une recherche d’emploi réussie.

5- ÉVALUER L’ACTION

La mise en place d’un extranet, plateforme collaborative de travail, permet aux acteurs d’échanger toutes les informations utiles à la réalisation du parrainage. La mise en relation, le suivi et l’évaluation y sont réalisés de manière systématique en temps réel. Pour les parrains la plateforme aide à organiser leurs missions (profil du parrainé, agenda, carnet de bord, suivi des rendez-vous...). Les chercheurs d’emploi peuvent y déposer leur CV et sont suivis par leur conseiller. Ces derniers y consultent les comptes-rendus des rencontres entre parrainés et parrains. Grâce à cet extranet, l’animateur évalue au jour le jour les résultats des parrainages en cours.  

Retour