Genèse à Chartres Métropole


Genèse à Chartres Métropole

En octobre 2004, le Service Public de l’emploi du bassin chartrain à l’initiative de la Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi Centre a décidé de mettre en œuvre l’opération Cap-parrainage sur le schéma mis en œuvre en région parisienne, mais avec une double spécificité :

-  l’animation du réseau d’entreprises par une coordonnatrice emploi-formation de la DIRECCTE pour répondre au souhait de développer en direction des entreprises des partenariats sur de nouvelles thématiques (gestion prévisionnelle des emplois et compétences, validation des acquis de l’expérience...),

-  l’orientation clairement affichée vers la lutte contre les discriminations dans le cadre de laquelle il a été demandé aux structures prescriptrices (Pôle Emploi, Mission Locale et Cap-Emploi) de retenir prioritairement des candidats victimes de discriminations, soit raciales, soit liées à l’âge, au sexe, à l’apparence physique...

L’expérience Cap-parrainage a d’emblée intéressé la Maison de l’Emploi de Chartres dans la mesure où elle représentait un réseau d’entreprises du même bassin d’emploi engagées dans une démarche d’aide d’accès à l’emploi. Il était par ailleurs cohérent pour la DIRECCTE qui avait impulsé le projet, d’en transférer l’animation une fois le dispositif arrivé à maturation.

La Maison de l’Emploi ayant également souhaité créer un réseau d’entreprises et de parrainage dès son ouverture, Cap-parrainage a ainsi pleinement trouvé sa place dans le département, en parfaite complémentarité avec le parrainage-jeunes développé par les Missions Locales et dont les parrains sont essentiellement retraités.

Elle permet aux entreprises adhérentes de s’inscrire dans une démarche citoyenne et de participer concrètement autrement que par la signature de chartes, à la lutte contre les discriminations.

Retour